Informez-vous auprès de nos experts

MALADIE COELIAQUE ET DIABÈTE DE TYPE 1

Lorraine Anderson, RD, CDE Gestionnaire clinique, Animas Canada

Saviez-vous que les personnes atteintes de diabète de type 1 présentent également un risque plus élevé de maladie coeliaque?

En effet, ce risque est cinq à sept fois plus élevé chez les personnes atteintes de diabète que dans l’ensemble de la population. La maladie coeliaque, une maladie auto-immune qui provoque une inflammation de l’intestin grêle, touche les personnes ayant une prédisposition génétique. Elle disparaît une fois que le gluten, une protéine présente dans le blé, le seigle et l’orge, est retiré du régime alimentaire. Chez certaines des personnes atteintes de cette maladie, la consommation de produits contenant de l’avoine, même non contaminée, provoque également une inflammation.

Lorsque des personnes atteintes de la maladie coeliaque consomment des aliments qui contiennent du gluten, leur système immunitaire répond en s’attaquant à la paroi interne de l’intestin grêle, ce qui peut perturber l’absorption des nutriments par l’organisme.dy.

La maladie coeliaque est associée à des symptômes, tels que diarhée, perte de poids, vomissements, constipation, malnutrition, douleurs abdominales et ballonnements. Dans bien des cas, les personnes atteintes de cette maladie n’ont aucun symptôme ou ne manifestent que des symptômes d’intensité légère.

Plus de la moitié des personnes atteintes de diabète de type 1 ne présentent aucun symptôme de maladie coeliaque au moment de l’établissement du diagnostic. Pour dépister la présence de la maladie coeliaque, il faut procéder à des analyses sanguines. Par conséquent, compte tenu du lien qui existe entre cette maladie et le diabète de type 1, les enfants et les adultes atteints de diabète devraient se soumettre à un test de dépistage de la maladie coeliaque. Si les résultats de ces analyses sanguines sont positifs, votre médecin pourrait alors vous recommander aux soins d’un gastro-entérologue pour qu’il puisse procéder à une évaluation plus approfondie. À l’heure actuelle, la méthode diagnostique de référence est une biopsie de l’intestin grêle.

Actuellement, l’adoption d’un régime alimentaire qui ne contient pas de gluten est le seul traitement contre la maladie coeliaque à notre disposition. Ce régime alimentaire est très strict, puisqu’une très faible quantité de gluten suffit pour endommager l’intestin. Les personnes atteintes de la maladie coeliaque doivent donc éviter la plupart des produits céréaliers, y compris les pâtes, les céréales, le pain et bon nombre d’autres aliments transformés. Un diététiste peut vous aider à adopter un régime alimentaire équilibré sans gluten qui vous permettra également de prendre en charge votre diabète. Il est important d’apprendre à lire correctement les listes d’ingrédients imprimés sur les étiquettes des aliments afin de savoir repérer ceux qui contiennent du gluten et de choisir des aliments sans gluten lorsque vous vous rendez à l’épicerie ou lorsque vous allez au restaurant. De nombreux aliments ne contiennent PAS de gluten (ou sont considérés comme naturellement exempts de gluten), notamment la viande, le poisson, le lait, les fruits et les légumes dits « natures ». En outre, de nombreuses céréales, telles que le riz, le quinoa, l’amarante, le millet et el sarrasin, ne renferment pas de gluten. Vous n’avez peut-être jamais goûté à ces céréales. Les conseils offerts par votre diététiste vous aideront toutefois à les inclure dans votre programme d’alimentation sans gluten.

De nombreuses recettes de produits de boulangerie-pâtisserie sans gluten ont été élaborées pour remplacer adéquatement la farine de blé par d’autres types de farine, tels que la farine de riz, de pommes de terre, de soya, de quinoa, d’amarante, de teff et de fève. La quantité de glucides présente dans les aliments qui ne contiennent pas de gluten n’est pas nécessairement la même que celle que l’on trouve dans leurs aliments équivalents qui renferment du gluten (les pâtes et le pain qui ne contiennent pas de gluten renferment parfois une plus grande quantité de glucides que les pâtes et le pain réguliers faits avec de la farine de blé). Pour ajuster adéquatement la dose d’insuline en fonction de votre consommation, vous devez donc connaître la quantité de glucides présente dans les aliments qui ne contiennent pas de gluten que vous consommez et dans les portions que vous prenez. N’oubliez surtout pas que les aliments qui ne contiennent pas de gluten présentent parfois un indice glycémique plus élevé. Par conséquent, il est très important de travailler en collaboration avec un diététiste de façon à pouvoir prendre en charge avec succès la maladie coeliaque et le diabète.

Il y a beaucoup de choses que nous ignorons encore au sujet de la maladie coeliaque et du diabète de type 1. Uneé tude ontarienne, en cours de planification, doit être effectuée pour déterminer si les personnes atteintes de diabète de type 1 (qui ne présentent aucun symptôme de maladie coeliaque, mais dont les résultats au test de dépistage ont été positifs) pourraient bénéficier d’un régime alimentaire qui ne contient pas de gluten. Il est très important de connaître la pertinence d’un tel régime alimentaire dans ce contexte. Cette étude de recherche recrute depuis plus d’un an des personnes atteintes de diabète de type 1 (âgées de 8 à 35 ans)q ui n’ont jamais fait l’objet d’un diagnostic de maladie coeliaque ou qui ne manifestent aucun signe de cette maladie. Si vous connaissez quelqu’un qui aimerait en apprendre davantage au sujet de l’étude CD-Diet, veuillez communiquer avec Jolie Davies-Shaw à l’adresse suivante jolie.davies-shaw@sickkids.ca.

Pour en savoir plus au sujet de la maladie coeliaque ou de l’Association canadienne de la maladie coeliaque de votre région, consultez le site www.celiac.ca. Vous y trouverez également des ressources, des recettes et des liens utiles.

Nous tenons à remercier Esther Assor et Jolie Davies-Shaw, du Hospital for Sick Children de Toronto, qui ont accepté de revoir cet article.